Le professeur Alpha Condé et la démocratie : un amour fusionnel et éternel

Lorsqu’on a passé plus de quarante (40) ans de sa vie à se battre pour une démocratie véritable dans son pays.Lorsqu’on a risqué sa vie, notamment au stade de Coléah, pour s’opposer au bipartisme et offrir le multipartisme intégral à son pays et par ricochet la possibilité à chaque concitoyen de voter librement pour le candidat de son choix.

C’est qu’on a la démocratie dans les gènes.

On a la démocratie dans l’âme.

La démocratie

C’est quoi la démocratie déjà ?

Certains seraient-ils tentés de demander.

Selon l’article 2 de la constitution la démocratie est le « GOUVERNEMENT DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE ».

Les spécialistes du droit et des questions liées à la constitution ont identifié deux aspects de la démocratie à partir de cette définition : la démocratie formelle et la démocratie matérielle.

Grosso modo, la démocratie formelle est le pouvoir du peuple et la démocratie matérielle est le pouvoir pour le peuple.

A N’zérékoré le professeur Alpha Condé a prononcé bien plus que de simples phrases.

Lorsqu’il déclare en cette journée du samedi 16 novembre 2019, je cite «Ce n’est pas une question de 3e mandat, mais sachez qu’aucun de ces bandits ne viendra pour diriger notre pays après moi. Je laisserai ce pays dans une main propre… » – fin de citation, le Président de la République envoie trois messages à ces compatriotes.

Il rassure  tous ceux qui pensent qu’il cherche à s’éterniser au pouvoir

Primo, les personnes sincères du FNDC et Amoulanfé ont été entendues.

Ils voulaient un message venant du professeur Alpha Condé ? Ils l’ont.

Plus rien de justifie désormais leur présence dans les manifestations violentes de l’opposition.

Ils sont en phase avec le Président de la République.

Ils sont contre un troisième mandat et la nouvelle constitution ne sera pas faite pour obtenir un 3ème mandat.

Il n’y a plus de crainte. Plus de doute. Le Président himself s’est exprimé et a clarifié sa position.

Il ne s’agit pas d’un combat pour un homme. Il s’agit d’un combat pour un peuple. Pour une nation.

Il respecte les valeurs républicaines

Deusio, le PRAC respecte l’esprit de la constitution actuelle qui  dans son préambule dispose « LE PEUPLE DE GUINEE,… Réaffirme : Sa volonté de promouvoir la bonne gouvernance et de lutter résolument contre la corruption et les crimes économiques. Ces crimes sont imprescriptibles… ».

Tout le monde sait aujourd’hui que Monsieur Sidya Touré vit et travaille dans des domaines qui ont été volés à l’Etat donc au peuple de Guinée.

Son « meilleur » allié Cellou Dalein Diallo a également lésé le peuple de Guinée de deux domaines. Un à Conakry pour sa résidence principale et un autre à Labé pour ses vacances.

Laisser ces derniers revenir au pouvoir, ils sont tous de l’ancienne mouvance, celle qui avait mis la Guinée à genoux, c’est leur permettre d’échapper à la justice à l’image de Jacques Chirac en 2002 en France.

En effet il est difficile, impossible devrais-je dire, de poursuivre un Président en exercice.

Plusieurs centaines de personnes sont mortes pour empêcher le retour d’anciens prédateurs aux affaires

Tertio, c’est justement à cause des détournements de derniers publics sous Conté que le peuple de Guinée, dans son entièreté, avait déclaré en 2006/2007 : « Nous ne voulons aucun Ministre des dix dernières années du régime Conté ». Feu Ibrahima Fofana (paix à son âme) apportera plus de précisions «…n’être ni de près ni de loin impliqué dans les malversations qui ont conduit le pays au chaos ».

Dix ans en arrière, en partant de 2006, nous nous retrouvons en 1996.

A l’époque Sidya Touré est Premier Ministre Chef du gouvernement et n’a pas de logement dans Conakry.

Cellou Dalein est Ministre des Transports et des TPs. Sa résidence actuelle est dans le portefeuille de l’Etat.

Tous les deux ont ensuite profité de leurs positions de Premier Ministre pour s’approprier les domaines qu’ils occupent actuellement.

Signalons qu’au début des manifestations et leurs répressions violentes Cellou Dalein Diallo était Premier Ministre et que ces violences font suite à la montée vertigineuse des prix, et par ricochet la chute du pouvoir d’achat qui a été divisé par quatre, durant sa primature chaotique.

Le pouvoir pour le peuple

Dans une démocratie les préoccupations du peuple doivent être prises en compte.

Le Professeur Alpha Condé n’a pas oublié le message populaire de 2006/2007.

Il n’a pas oublié le ras-le-bol général de la population qui n’en peut plus de voir les prédateurs de l’économie à la tête du pays.

Il ne peut pas oublier le prix payé par le peuple de Guinée pour empêcher le retour d’anciens voleurs au pouvoir.

Non il ne peut pas oublier que plusieurs centaines de personnes sont mortes en quelques mois, 150 entre fin 2006 et début 2007, 137 entre 22 janvier et le 26 février 2007, pour que ceux qui ont par le vol, les détournements et malversations conduit notre pays au chaos ne retournent plus jamais aux affaires.

Il doit, démocrate convaincu qu’il est, respecter cette volonté du peuple souverain de Guinée.

Rendre à César ce qui est à César et au peuple de Guinée ce qui est au peuple de Guinée

Si nous voulons que Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo nous rendent nos biens qu’ils ont spoliés nous devons tous aider le Professeur Alpha Condé dans la lutte visant à laisser la Guinée dans de bonnes mains.

Dans les mains « un haut cadre civil, intègre et n’être ni de près ni de loin impliqué dans les malversations qui ont conduit le pays au chaos » de 2006/2007.

Ce combat n’a pas pour objectif la pérennisation du pouvoir du Professeur Alpha Condé ni du RPG Arc-en-ciel d’ailleurs.

Ce combat c’est pour tout le peuple de Guinée et, surtout, les générations futures.

Nous devons sanctionner ceux qui ont pillé nos ressources.

Sanctionner un voleur c’est envoyer un message fort à tous ceux qui seraient tentés de pomper dans nos caisses et/ou de s’approprier les biens de l’Etat.

Le professeur Alpha Condé élu par le peuple, LE GOUVERNEMENT DU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, ne cherche qu’une chose, une seule, mettre en œuvre la volonté du peuple, LE GOUVERNEMENT POUR LE PEUPLE .

Abdoulaye KABA

Pour la Cellule de communication du RPG-ARC-EN-CIEL FRANCE

 

Laisser un commentaire