Hommage à Hadja Nana Touré (Par BAH Boubacar Binany )

La perte d’une mère est d’autant douloureuse que la place qu’une Maman occupe dans notre vie est sans limite. Cependant, la volonté de Dieu est encore plus contraignante, surtout quand elle décide de nous prendre ce qu’il y a de plus cher dans notre vie. Devant cette volonté, nous ne pouvons que comprendre l’évidence, nous résigner. Durant son séjour au lieu saint de l’Islam, le guide des musulmans, Elhadj Omar Tall avait tellement séduit les arabes, qu’un d’entre ceux-ci, non moins savant, ne put s’empêcher de lui demander : « Omar, dans ton pays  y a t-il un homme comme ton père ?  Elhadj Omar lui répondit : «  il y en a des milliers comme mon père, mais pas une seule femme comme ma mère » Dr Kassory FOFANA , voilà ce qui illustre le mieux votre mère, parmi tant d’autres, je veux dire notre mère dont la perte est moins à plaindre qu’à méditer sagement. Vous êtes le produit digne de cette Maman, pleurée par de nombreux orphelins et déshérités qui avaient trouvé la joie de vivre sous son toit. Cette Maman pleurée par toute la Guinée. Un réel réconfort pour vous ! D’elle, vous avez  hérité d’irréprochables qualités, la générosité, la largesse, l’indulgence, la franchise et  surtout l’intelligence qui est en vous une ressource évidente. Vous n’avez pas besoin de consolations mais de courage, pour que revive en vous la mémoire d’une mère qui demeure toujours vivante en tous ceux qui l’ont connue et approchée.

Que la terre lui soit légère !

Par BAH Boubacar Binany

Journaliste

Laisser un commentaire