Grande Interview : tout connaitre de la 3ème édition du Forum Panafricain des Leaders par le MPL ?

Dans moins de trois (3) mois, les portes de la troisième (3e) édition du Forum Panafricain des Leaders (MPL) seront ouvertes dans la capitale mauritanienne, à Nouakchott. Après la deuxième édition dudit forum ténu à Dakar en septembre 2018, les jeunes leaders africains se retrouveront à Nouakchott pour débattre sur les migrations clandestines des jeunes africains. Nous avons apostrophé M. Peter AFADODAN, premier responsable du Mouvement Panafricain des Leaders (MPL) pour échanger avec lui sur les objectifs et le contenu du forum de Nouakchott.

Il nous a reçus dans un hôtel de Conakry, en bordure de la mer dans une ambiance décontractée et sereine, pour répondre à nos questions. Par moment, nous avons constaté un changement d’attitude face à certaines questions. L’homme croit à l’unité africaine et il ne passe pas par quatre chemins pour affirmer que cette unité africaine ne pourra se réaliser qu’avec un engagement et une volonté politique réelle des dirigeants africains. Pour Peter, l’unité africaine est une question hautement politique. Nous les jeunes panafricains, nous ne pouvons que continuer à semer l’amour et la volonté à réaliser l’unité africaine dans les cœurs des jeunes du continent, a-t-il martelé.

Guineeinfos.org : Bonjour Peter Afadodan, on vous définit comme un jeune panafricain et qui croit en l’unité africaine, mais aussi qui pense que l’avenir de l’Afrique, c’est sa jeunesse. Qu’en dites-vous ?

  1. A : Bonjour ! Nous sommes vraiment honorés et ravis que vous nous offriez cette opportunité de nous exprimer. Oui, nous croyons en l’avenir de l’Afrique, d’ailleurs, il n’y a pas de raison de ne pas croire en l’avenir de l’Afrique. Ce continent a tout et regorge tout. Il nous suffit d’avoir l’audace dans la vision et la rigueur dans la gestion. Vous verrez que beaucoup de pays européens seront derrière l’Afrique. Mais, du moment que nous allons nous comporter comme un enfant, nous serons toujours traités comme tels (tels s’accorde avec nous). Fort heureusement que l’Afrique a une jeunesse engagée, disponible, cultivée et intelligente. C’est en ça que cette jeunesse constitue l’avenir de l’Afrique.

Guineeinfos.org: Mais à voir les choses de près, on a l’impression que certains jeunes ne comprennent pas les enjeux ?

Peter Afadodan : Évidemment ! Certains jeunes ne comprennent pas les enjeux. Beaucoup sont encore dans l’émotion et dans la passion. Or, il nous faut reconnaitre les enjeux et définir les caps. C’est pour cette raison que nous avons lancé le Mouvement Panafricain des Leaders MPL à Dakar en février& 2017.

Guineeinfos.org: Justement, parlons-en !  L’une des activités de votre Mouvement, c’est l’organisation du forum panafricain des leaders, tous les ans. Pouvez-vous nous parler brièvement de la troisième édition du forum panafricain des leaders ?

Peter Afadodan : Avant de répondre à votre question sur le forum de Nouakchott, permettez-moi de placer deux mots sur le MPL.

Le MPL a été créé à Dakar au Sénégal par les jeunes venant de 16 pays africains en février 2017. Il est présent à ce jour dans 30 pays africains. Il a pour ambition de mobiliser toute la jeunesse africaine en vue de la réalisation de la vision de 2063 de l’Union africaine.

Au-delà de sa vision sociale, économique, culturelle et politique d’émancipation des africains, le MPL est un mouvement qui vise à unifier les Africains du continent et de la diaspora en une communauté africaine globale. Le cœur de son principe est la croyance que les peuples d’Afrique et de la diaspora partagent une histoire et une destinée commune et que leur progrès social, économique et politique est lié à leur unité. Son objectif ultime est la réalisation d’une organisation politique intégrée de toutes les nations et peuple d’Afrique, donc les États-Unis d’Afrique.

C’est dans la droite ligne de réalisation de nos objectifs, que le MPL a initié depuis trois (3) ans, le projet de forum panafricain des Leaders.  

Le forum de Nouakchott aura lieu du 16 au 21 décembre 2019. Cette troisième édition, après celle de la deuxième tenue à Dakar du 24 au 29 septembre 2018 sur la participation des jeunes dans les affaires publiques, est une opportunité de permettre à plus de 300 jeunes qui viendront de 30 pays d’Afrique, d’échanger sur les migrations clandestines des jeunes africains.

Guineeinfos.org: Pourquoi avez-vous choisi ce thème et quels sont les objectifs de cette troisième édition ?

Peter Afadodan : Tous les jours des milliers de jeunes africains quittent leur pays dans des conditions irrégulières prétendant se rendre en Europe qui est considérée par ces derniers comme un Eldorado. Il n’y a pas de semaine où les jeunes africains ne périssent dans la méditerranée. La méditerranée est devenue un tombeau ouvert des migrants irréguliers africains. Même dans certains pays africains, les jeunes immigrés sont persécutés et tués.

Les causes des migrations irrégulières sont connues : le rêve européen, la misère familiale, les effets des réseaux sociaux, les conflits dans les pays de départ. De plus en plus, les jeunes africains désespérés par les conflits fuient des régimes autocratiques où les violences et persécutions sont nombreuses. L’Europe est devenue une destination prisée des migrants clandestins africains.

Vu les dégâts humains dans la méditerranée, les Chefs d’États et de gouvernement africains ont pris les taureaux par les cornes en s’engageant plus activement dans la lutte contre les migrations clandestines, mais aussi en prenant des mesures pour favoriser le retour des migrants clandestins.

Malgré tous ces efforts, force est de constater que la victoire dans la lutte contre ce fléau n’est pas pour demain. En plus, l’aide seule ne suffit pas pour résoudre le problème.  C’est une question de leadership, c’est une question de gouvernance. En d’autres termes, les États africains doivent repenser la lutte contre les migrations clandestines.

Dans cette lutte, les mouvements des jeunes ont un rôle important à jouer. Ils doivent être des acteurs de cette lutte pour qu’elle soit plus efficace. A cet égard, ils doivent être à la limite des forces de propositions et d’impulsions aux changements. C’est dans cette optique que le Mouvement Panafricain des Leaders MPL a décidé de consacrer sa troisième édition du forum Panafricain des Leaders à l’épineuse question de migration clandestine.

Ainsi, durant une semaine, les jeunes de divers horizons, qui vendront de plus de 30 pays africains, seront outillés sur les causes, les effets et conséquences de ce phénomène. Chaque délégation aura à présenter la situation sur les migrations clandestines des jeunes de son pays. Des échanges et débats s’en suivront.  A la fin des travaux, des engagements seront pris par les délégués pour être des acteurs engagés comme ambassadeurs dans la lutte contre les migrations clandestines dans leur communauté.

Guineeinfos.org: Quels sont les différents sous thèmes qui seront abordés lors du forum ?

Peter Afadodan : Les différents sous thèmes seront traités par les chercheurs, les agents des ministères, les hauts cadres, les universitaires et les participants eux-mêmes. Les échanges seront ouverts et animés par les participants. Entre autres sous thèmes, nous avons :

  • les migrations irrégulières : causes, effets, et conséquences ;
  • la migration irrégulière de la jeunesse africaine  entre Espoir et Désespoir ;
  • les réseaux de passeurs de migrants: une arnaque à grande échelle ;
  • l’Europe est-elle  responsable des grands mouvements de migrations irrégulières vers elle ;
  • l’Europe est-elle  responsable des grands mouvements de migrations irrégulières vers elle ;
  • l’Union africaine & a-t-elle les moyens (politiques et économiques) de lutte contre la migration irrégulière de la jeunesse africaine vers  l’Europe ;
  • que faire pour améliorer les conditions de vie et d’intégration des migrants africains en Afrique : Cas de la CEDEAO et des pays du Maghreb ;
  • que faire pour améliorer les conditions de vie et d’intégration des migrants africains en Afrique : Cas de la CEMAC et de l’Afrique du Sud ;

Guineeinfos.org: Quels sont vos partenaires de cette édition ?

Peter Afadodan : Nous avons le Gouvernement mauritanien qui a accepté de recevoir les jeunes panafricains. C’est d’ailleurs l’occasion d’adresser tous nos remerciements et reconnaissances, à son Excellence MOHAMED CHEIKH MOHAMED EL GHAZOUANI, Président de la République de la Mauritanie.

Cette édition est organisée en étroite collaboration avec le Bureau de l’Envoyé de l’Union africaine pour la Jeunesse dans le cadre de l’initiative ONE MILLION BY 2021. Il faut  préciser que ce partenariat est le fruit du leadership inclusif et pragmatique de l’Envoyé Aya Chebby. Elle est une chance pour les jeunes africains et un modèle pour toute la jeunesse féminine africaine.

Je voudrais ici aussi féliciter le travail remarquable de tout le comité d’organisation, la fédération MPL de Mauritanie et apprécier à sa juste valeur le leadership organisationnel et la disponibilité du Premier responsable de cette fédération qui n’est autre que notre camarade Macky NIANG.

Nous avons aussi le soutien du CRL YALI DAKAR, notre partenaire naturel et de AFRICAN RISING et beaucoup d’autres partenaires mauritaniens.

Guineeinfos.org:    Votre mot de la fin.

Peter Afadodan :      À toute la jeunesse africaine, je voudrais nous dire que nous sommes l’espoir de ce continent. Ensemble, nous pouvons relever les différents défis de notre époque. L’avenir et le devenir de l’Afrique seront ce que nous en ferons. Ainsi, je vous invite tous à Nouakchott pour réfléchir sur les migrations clandestines des jeunes africains et proposer des solutions par nous, pour nous et qui serons déclinées en divers projets et soumises aux décideurs politiques.

Rendez-vous à Nouakchott  du 16 au 21 décembre 2019.

Je vous remercie.

 Interview réalisée par Fatoumata KEITA

Laisser un commentaire