Déclaration de MPL sur la situation en Afrique du Sud : Mandela déshonoré et trahi par ses fils Sud-africains

Depuis le 02 septembre 2019, une nouvelle série d’attaques, d’agressions de vandalisme et de vols contre de dignes fils et filles  de notre chère mère Afrique, s’observe en Afrique du Sud notamment à Johannesburg et à Pretoria. Quelle honte !

Ces faits perpétrés par certains noirs Sud  africains contre leurs frères africains d’autres nationalités, montrent tout le déshonneur fait à la mémoire de Nelson Mandela et de tous les braves gens leaders africains qui se sont sacrifiés pour donner aux noirs sud-africains leur chapitre dans l’histoire humaine.

Jamais une telle absurdité n’a été observée. Même les plus méchants du vécu humain ne l’ont montré à l’endroit de leurs confrères.

Le Mouvement Panafricain des Leaders (MPL) se fondant sur l’Article 7 de ses Statuts  « le MPL proscrit en son sein et combat sur le continent et partout dans le monde, les actes de violence sous toutes leurs formes, le terrorisme, l’intolérance, le tribalisme, le régionalisme, le racisme, le fanatisme religieux, l’autoritarisme et toutes idées de corruption, de féodalisme, de népotisme, et de sectarisme », condamne avec rigueur, énergie et force ces actes de barbares, sauvages, inhumains, cruels et abjects.

Le MPL demande aux autorités Sud-Africaines qui demeurent responsables de la sécurité et de la protection de toutes les populations vivant sur le territoire Sud-africain, de prendre des dispositions et mesures idoines pour faire cesser immédiatement ces actes qui trahissent la mémoire du Président Nelson Mandela et qui constituent une ingratitude envers les populations africaines.

Le MPL interpelle les pouvoirs publics sud-africains, notamment la Justice d’ouvrir une enquête pour arrêter les auteurs, les complices  et les commanditaires de ces actes et les soumettre à la rigueur et sévérité de la loi pénale.

Le MPL demande à l’Union Africaine de se saisir de la plénitude de ses compétences sur la base de ses textes pour contraindre  l’Etat Sud-africain à respecter ses engagements vis-à-vis des étrangers africains ou non  vivant sur le territoire sud-africain.

Le MPL appelle toutes les populations africaines au calme et les exhorte à ne pas répondre à la violence par la violence.

Le MPL interpelle tous les gouvernements africains à prendre des mesures pour protéger les étrangers sur leur territoire, mais surtout à respecter les principes de l’Union Africaines notamment la libre circulation des personnes, des biens, services et capitaux et la libre installation des africains partout en Afrique.

Fait à Dakar, le 04 Septembre 2019.

Président du bureau  Afrique

Peter FADODAN

MLP Déclaration

COMMENTS

  • <cite class="fn">ndombong</cite>

    L’urgence du respect de la personne humaine s’impose. Que les uns et les autres sachent que faire ou quoi dire afin que la vie soit des plus paisible. Chacun homme, selon la volonté de Dieu, le Créateur, a le droit de vivre et d’évoluer en toute sérénité et sécurité.

Laisser un commentaire